Catégorie dans Amicale

Le saviez-vous ?

Un sac à procès était un sac en toile de jute, de chanvre, ou en cuir, qui était utilisé au temps de l’ancien régime , lors des affaires judiciaires, et qui contenait tous les éléments du dossier à des fins d’archivage. 
Il contenait :
·   Dépositions et requêtes ;
·   Copies signées des procureurs des pièces ;
·   Pièces à conviction, etc…

 Une fois l’affaire terminée, ces différentes pièces étaient rassemblées et suspendues dans le sac fixé par un crochet à un mur ou une poutre (d’où l’expression «une affaire pendante») pour que les parchemins ne soient pas détruits par les rongeurs. 
Ces sacs étaient placés dans le cabinet de l’avocat ou aux greffes. 
L’expression «l’affaire est dans le sac» signifiait que le dossier judiciaire était prêt et que l’ensemble des pièces était archivé dans le sac scellé. 
Pour l’audience, le sac était descendu et le procureur (ou avocat) pouvait plaider devant la cour et «vider son sac» en sortant les pièces nécessaires à sa plaidoirie. 
L’avocat ou le procureur rusé qui savait bien exploiter toutes ces pièces est à l’origine de l’expression «avoir plus d’un tour dans son sac» .

Adhérer à l’Amicale

Vous pouvez devenir adhérent à l’Amicale en optant pour une des deux formules proposées :

  • adhérent à l’Amicale seule pour une redevance annuelle de 25 €
  • adhérent à l’Amicale et à l’UNP pour une redevance annuelle de 45 € (20 € reviennent à l’Amicale et 25 € sont reversés à l’UNP)

Remplissez les formulaires proposés en y joignant votre participation suivant la formule choisie. Si vous souhaitez faire un virement bancaire, adressez nous un courrier pour recevoir une réponse appropriée.

Et toi, soldat inconnu, que dis-tu ?

TRIBUNE – Alors que la célébration du centenaire de l’Armistice suscite une polémique, le président du Comité de la Flamme sous l’Arc de triomphe* , le général Bruno Dary, interpelle le soldat inconnu comme le fit Georges Clemenceau dans son livre Grandeurs et misères d’une victoire(1930).

*Depuis le 11 novembre 1923, chaque soir, à 18 h 30, lors d’une cérémonie à l’Arc de triomphe à Paris, est ravivée la Flamme du Souvenir du soldat inconnu. Lire la suite